Au coeur de

Tactads, ou le suivi des internautes sans "cookies"

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
La start-up qui a intégré l’incubateur Mines Nantes propose aux annonceurs une technologie originale reposant sur un traitement statistique des connexions des internautes.

Parmi les innombrables start-up qui s'intéressent à la consommation sur Internet, il en est une qui paraît particulièrement prometteuse : Tactads a en effet conçu un système original de suivi (ou "tracking) et de ciblage publicitaire des internautes. "La plupart des technologies, dans ce domaine, reposent sur l'utilisation des cookies, explique Romain Gauthier, le fondateur, diplômé de l'ESCP-Europe en 2011. Nous utilisons au contraire un procédé fondé sur les statistiques." Une démarche beaucoup moins intrusive, donc, plus respectueuse de la vie privée. Et qui présente en outre l'avantage de mieux prendre en compte l'usage, de plus en plus répandu chez les internautes, de différents écrans (smartphone, tablette, ordinateur...) au cours de la même journée.

Concrètement, Tactads organise les différents appareils connectés sur un site en groupes présentant des caractéristiques communes - au plan géographique (ville de connexion, notamment) ou comportemental (horaire, outil utilisé...). "Cela nous permet de créer en quelques jours des groupes de plus en plus petits, qui réunissent des profils similaires, et d'en déduire des probabilités d'événements, notamment en termes de consommation, pour une part importante de l'audience", poursuit Romain Gauthier. C'est ce type d'information que Tactads se propose de fournir à ses clients potentiels, annonceurs ou places de marché publicitaires. La start-up s'offre ainsi une bonne longueur d'avance sur la plupart des géants du Net. Naturellement, cette technologie implique de manier des volumes de données colossaux, qui nécessitent d'énormes bases de données, dont le traitement s'effectue dans le "cloud". Le "temps de réaction" doit lui aussi, bien sûr, être le plus court possible.

 

Forte accélération en vue

 

Créée en avril 2013, Tactads est hébergée par l'incubateur de l'Ecole des Mines de Nantes. Avec son compère Jawad Stouli, diplômé d'HEC (promotion 2013), il a choisi de lancer l'entreprise hors de Paris, où la scène des start-up leur paraissait "très encombrée". A leurs yeux, l’incubateur Mines Nantes présente un double intérêt : il offre à la jeune pousse un hébergement précieux en période de démarrage, et surtout une proximité avec les laboratoires d'informatique de l'école, qui abritent "des chercheurs de très haut niveau, parmi les plus pointus au monde." Sans compter la visibilité dont peut bénéficier Tactads.

Dans un premier temps, la petite équipe s'est attachée à développer sa technologie et à valider sa démarche. "Les tests sont très concluants, assure le fondateur. Notre modèle fonctionne, en particulier pour le ciblage multi-écrans. Nous avons désormais la certitude qu'il existe un besoin de ce type d'outil dans le monde de la publicité." Un enjeu fort pour certains acteurs, à un moment où se renforce l'exigence d'un comportement plus responsable de la part des annonceurs.

La société s'apprête donc à passer à la vitesse supérieure avec une nouvelle étape, celle de la commercialisation aux annonceurs et aux agences. Elle se fixe des objectifs de développement (très) ambitieux à l'horizon 2015. Dès cette année, Tactads devrait recruter une bonne demi-douzaine de collaborateurs.

 

En savoir plus sur l'incubateur

Création site internet : Agence web Images Créations