Regard

De la planification tactique… à la décision opérationnelle.

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Par Xavier Lorca, maître-assistant au département informatique de Mines Nantes (INRIA équipeTASC, LINA UMR CNRS 6241)

La planification du transport urbain et interurbain de passagers est une problématique importante pour les sociétés industrialisées actuelles. Par la nécessité d’optimiser les coûts des ressources humaines et matérielles, de respecter les contraintes sociales et environnementales, et de répondre aux besoins des utilisateurs, elle se situe au cœur des préoccupations économiques et sociales des collectivités territoriales et des opérateurs de transport. À travers ces enjeux, la résolution de deux problèmes centraux d’optimisation est primordiale : le graphicage et l’habillage. Dans le premier cas, il s’agit d’établir un ordonnancement des véhicules (bus, trains, tramways, métros, etc.) sur un trajet. Dans le second, il faut dimensionner les ressources en personnel (conducteurs, accompagnateurs, etc.) nécessaires pour satisfaire les services des véhicules proposés dans la phase de graphicage. Les exigences de plus en plus fortes des collectivités auxquelles les réseaux ont à faire face conduisent à résoudre, en les optimisant, des problèmes de plus en plus complexes. Ces exigences induisent aussi une sensibilité croissante du système aux aléas en phase de production (incidents de circulation, indisponibilité de ressources, pannes).

 

L'objet du laboratoire commun TransOp, financé jusqu’en 2017 par l’ANR, est de proposer un formalisme et des méthodes de résolution à même de réparer, le jour J, les planifications tactiques, c’est à dire, les modèles prévisionnels calculés longtemps à l’avance afin de dimensionner les ressources nécessaires. Ceci afin de proposer un outil d’Aide à la Décision à même de répondre efficacement aux besoins de régulation, c’est à dire à l’élaboration et au suivi opérationnel des emplois du temps du personnel. Plus généralement et tout simplement, nous souhaitons ajouter un maillon dans la chaîne permettant d’assurer une continuité entre les modèles tactiques et la réalité quotidienne des opérateurs en charge de la conception des plannings opérationnels.

 

L’expertise métier de la société Eurodécision et son outil LP-EasyDriver, combinée avec les compétences scientifiques, dans le domaine de l’Aide à la Décision, de l’équipe TASC de Mines Nantes et son outil Choco, forment un consortium idéal en vue de proposer le passage d’un outil de planification tactique vers un outil de régulation opérationnel. Lancé en janvier 2014, le laboratoire TransOP s’est depuis attaché les services d’un partenaire de choix en la société Cosling, jeune startUp de l’incubateur Mines Nantes, dirigée par deux anciens élèves de l’école, Jean-Guillaume Fages et Tanguy Lapègue. Cette association fructueuse permet d’aborder sereinement la question épineuse du transfert technologique des solutions apportées par l’équipe TASC vers l’outil LP-EasyDriver développé au sein d’Eurodécision.

 

Le futur de ce laboratoire passera bien sûr par une capitalisation de l’expertise acquise sur cette problématique afin de généraliser l’approche à d'autres problématiques de planification de ressources humaines ou matérielles dans le transport (personnel de bord de compagnies aériennes, personnel de piste ou de sécurité d'aéroports pour ne citer qu’un exemple du domaine aérien).

Création site internet : Agence web Images Créations