Au coeur de

Le réseau informatique Grid'5000 bientôt hébergé aux Mines de Nantes

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
L'Ecole des Mines de Nantes devrait accueillir très bientôt un des noeuds de la communauté informatique Grid'5000. De quoi renforcer de façon significative la position de l'institution en matière d'informatique distribuée.

Essor d'Internet, développement sans précédent des réseaux sociaux, échanges de fichiers toujours plus volumineux... La question de l'architecture et du fonctionnement des réseaux informatiques mobilise les spécialistes du monde entier. Pouvoir disposer de la puissance informatique aussi facilement que de l'électricité - c'est ce qu'on appelle l'informatique "utilitaire" - apparaît comme un objectif prioritaire. Comment procéder ? L'une des pistes consiste à utiliser des "grappes" de supercalculateurs mis en réseau, pour créer des sortes d'ordinateurs virtuels très puissants.

Depuis 1995, notamment aux Etats-Unis, sont ainsi apparues des infrastructures partagées pour travailler sur des sujets comme l'énergie, l'hydrogéologie, la génomique... Certains de ces réseaux rassemblent de très grosses quantités de "coeurs" (ou serveurs, chacun d'entre eux comptant un nombre plus ou moins significatif d’unité de traitements- on en dénombre aujourd’hui jusqu'à plus de 500.000 sur un même site).

En France, à compter de 2003, Rennes, Grenoble et Lyon ont lancé une première plate-forme dédiée au calcul pour des disciplines très gourmandes en puissance informatique - comme la génomique, la bio-informatique ou la météo... C'est ainsi qu'est né le réseau Grid'5000, une initiative conduite par l’INRIA et le CNRS, et qui bénéficie du soutien financier de plusieurs conseils régionaux.

Aujourd'hui, Grid'5000 regroupe 7896 "coeurs" dans l'Hexagone, répartis sur neuf sites, l'Ecole des Mines de Nantes étant appelée à devenir le dixième. Le tout relié par fibre optique dans le cadre du réseau Renater. Grid'5000, qui compte aussi des extensions au Brésil, au Japon et aux Pays-Bas, a obtenu en 2012 le statut de GIS (Groupement d'intérêt scientifique) - ce qui lui permet de bénéficier de subventions.

 

Reconnaissance internationale

 

En une dizaine d'années, Grid'5000 est ainsi devenu le premier réseau partagé d'ordinateurs pour la recherche en Europe. "C'est désormais un modèle reconnu au plan international, indique Adrien Lèbre, enseignant-chercheur au département informatique, qui siège au comité directeur du consortium. L'informatique distribuée fait maintenant figure de norme. Même les Etats-Unis, qui avaient pourtant renoncé à cette approche pendant quelques années, se sont remis à travailler sur la grille."

Le site nantais devrait accroître encore la puissance du réseau, en lui fournissant 288 “coeurs” de calcul supplémentaires. Six ingénieurs travaillent à temps plein sur cette opération. "Nantes possède une compétence incontestée en matière de gestion des infrastructures virtualisées", assure Adrien Lèbre. Autre sujet d'envergure, la gestion énergétique des centres de données : compte tenu de leurs besoins très importants, on envisage le recours à des énergies vertes, afin de minimiser leur "empreinte". Les solutions à l'étude consistent notamment à répartir le calcul afin de libérer certains "noeuds" lorsqu'ils ne sont pas utilisés, mais aussi à utiliser la chaleur dissipée pour produire du froid, en fonction de la géographie thermique du site.

Pour l'école, l'intérêt de cette initiative est double : "Cela nous confère un certain droit de regard sur la stratégie du consortium, et cela nous donne une position de choix pour faire avancer des thématiques de recherche qui nous intéressent", estime l'enseignant-chercheur. Sans compter que les doctorants et les étudiants des options informatiques seront encore mieux placés pour accéder au réseau et bénéficier de ses retombées. Déjà, en décembre dernier, le département informatique des Mines de Nantes a accueilli le séminaire Grid'5000, soit quelque 70 chercheurs venus de toute l'Europe.

 En savoir plus sur Grid’5000 : https://www.grid5000.fr/mediawiki/index.php/Grid5000:Home

Sur les problèmes énergétiques des centres de données : http://www.nytimes.com/2012/09/23/technology/data-centers-waste-vast-amounts-of-energy-belying-industry-image.html?hp&pagewanted=all

Les 500 machines les plus puissantes au monde: http://www.top500.org

Un exemple au Japon, le K Computer (3eme machine la plus puissante au monde):

http://www.fujitsu.com/global/about/tech/k/

 

Création site internet : Agence web Images Créations