Au coeur de

La main à la pâte appliquée à l’éducation au développement durable…

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
L’éducation au développement durable constitue un défi pour le XXI siècle relevé par le projet «Sustain». Coordonné par la fondation La main à la pâte, il vise à promouvoir et faciliter cet apprentissage dès l’école primaire à travers l’enseignement des sciences fondé sur l’investigation qui a largement fait ses preuves. «Sustain» compte 10 partenaires* européens dont Mines Nantes pour la France.

Le changement climatique, la biodiversité, la gestion des ressources naturelles... Ces problèmes mondiaux clés pour le développement durable sont tous liés à la science et à la technologie et incitent citoyens et sociétés à s'engager dans une profonde évolution des comportements. Dans ce contexte, l'éducation a un rôle crucial à jouer pour fournir aux citoyens la culture scientifique indispensable pour participer au débat démocratique et pour effectuer la promotion du changement. En effet les enseignants, en participant à la formation des générations futures, sont dès aujourd’hui en première ligne pour répondre à ce défi. La Fondation La main à la pâte a donc initié  le projet « Sustain » (un projet Comenius) pour aider les formateurs et les enseignants de tous les pays européens à aborder les thématiques du développement durable en développant des outils et ressources pédagogiques utilisables par tous.

 

« SUSTAIN » : Mines Nantes, le partenaire français…

 

Mines Nantes est engagée dans l’opération La main à la pâte depuis 1996. Son expertise dans cette méthode pédagogique en a fait l’un des 2 centres de références en France (avec St-Etienne) pour contribuer à la dissémination de la méthode d’enseignement des sciences par l’investigation en Europe dans le cadre du projet Fibonacci, de 2010 à 2013, Mines Nantes bénéficiait d’une reconnaissance nationale, Fibonacci lauréat des Etoiles de l’Europe l’a étendue  au-delà de ses frontières.

La fondation La main à la pâte désireuse de capitaliser sur le savoir faire et l’implication de ce réseau de partenaires européens a choisi l’Ecole des Mines de Nantes et plus particulièrement son Centre de Ressources en Pratiques Expérimentales (CRPE) pour participer au projet « Sustain ». Son expertise en matière de formation d’enseignants à la démarche d’investigation, tout comme la place accordée au développement durable par Mines Nantes, en faisait un partenaire intéressant voire un acteur incontournable pour représenter la France dans le projet. Le directeur du Collège des transitions sociétales de Mines Nantes, Bernard Lemoult, a d’ailleurs accepté le rôle éminent de conseiller scientifique des partenaires Sustain.

« L'objectif du réseau constitué par le projet Sustain est d’appliquer la démarche pédagogique de l'investigation à l'éducation au développement durable. Cette démarche a désormais fait la preuve de sa capacité à modifier en profondeur les pratiques de classe et la qualité d’apprentissage des élèves. Or l’éducation au développement durable passe très logiquement par une mise en situation que les enseignants ont parfois des difficultés à organiser et gérer. Pour nous, l’enjeu est de combiner avec pertinence les problématiques environnementales et scientifiques aux questions de citoyenneté, d'éthique et de responsabilité en investiguant les champs économiques et sociétaux, » expliquent Carl Rauch et Lotfi Lakehal-Ayat.

Trois domaines sont abordés par « Sustain ». Mines Nantes se penche avec ses partenaires d’Irlande, de Slovénie, et de Roumanie sur celui de l'énergie. Les objets du quotidien et l’alimentation sont explorés par les autres partenaires. Chaque groupe travaille sur le contenu et les ressources à mettre à disposition des enseignants : à terme trois manuels seront élaborés sur les trois sujets, proposant des activités prêtes à l'emploi et des ressources pour le développement professionnel ou la classe, et destinés à être largement diffusés.

« Pour s’inscrire pleinement dans la démarche développement durable et donc s’appuyer sur ce qui se fait au niveau local, à Nantes, nous travaillons plus particulièrement sur diverses prises de conscience : à l’égard de la place que tient la consommation d’électricité dans la vie des élèves (à l’école, à leur domicile, en ville…), quant à l’importance locale d’une centrale à charbon comme celle de Cordemais, et sur le thème de l’éolien marin qui se développe actuellement sur notre littoral. » soulignent Carl Rauch et Lotfi Lakehal-Ayat du CRPE, qui ont participé fin septembre 2014 à la première conférence publique qui s’est tenue sur le projet « Sustain » à Bled en Slovénie pour constituer une culture scientifique commune aux partenaires pour aborder les questions de développement durable. Une deuxième conférence aura lieu à Berlin, en octobre 2016, mais entre temps des séminaires auront réuni plusieurs fois les partenaires pour développer collectivement les ressources. Le premier séminaire se tiendra en Serbie en Décembre 2014.

En savoir plus : www.sustain-europe.eu

 

*Les 10 partenaires de Sustain :

Mines Nantes - France

Free University of Berlin - Germany

St Patrick's College - Ireland

ANISN - National Association of Natural Science Teachers - Italy       

National Institute for Lasers Plasma and radiation - Romania

Vinca Institute of Nuclear Sciences - Serbia

Trnava University - Slovakia

University of Ljubljana - Slovenia

University of Leicester - United Kingdom

Science Learning Centre, University of Education - Austria

Création site internet : Agence web Images Créations