Trajectoire

De nouvelles recrues pour l'incubateur

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
L'incubateur Mines Nantes continue de monter en puissance. Au cours de l'été, trois nouveaux projets de start-up y ont été accueillis.

- Sensor Wake, un projet de réveil olfactif connecté. Conçu par un jeune inventeur nantais, Guillaume Rolland (19 ans), il émet des parfums (de café, de croissant, d'embruns...) qui réveillent l'utilisateur en moins de deux minutes, grâce à un système de capsules échangeables. Sensor Wake a déjà enregistré 200.000 "pré-commandes" et collecté 200.000 euros de financement participatif auprès de plus de 1.500 donateurs. Plusieurs fois primé, notamment au concours Lépine, le projet a été retenu parmi les 15 meilleures innovations de l'année au concours Google Science Fair. Il est également accompagné par Atlanpole.

 

- eMinove Transform est un logiciel de gestion de projets destiné à optimiser le pilotage du changement au sein des organisations. Une application mobile permet de faire remonter les problèmes de tous ordres rencontrés par les utilisateurs. La plate-forme se charge alors de trouver le bon interlocuteur et de formuler des recommandations.

 

- Smart Cast propose des solutions pour industrialiser les chantiers de construction, en utilisant une maquette numérique. La société fabrique et commercialise des produits sur mesure, destinés aux entreprises de construction générale. Le porteur de ce projet a conventionné un volet de R&D avec l'Icam de Nantes.

 

L'incubateur a également accueilli, au stade du "bac à sable", deux jeunes pousses prometteuses. Les deux projets sont portés par des jeunes femmes. Enerdigit est un système de réseau "intelligent" d'électricité, permettant aux abonnés de bénéficier d'une énergie au meilleur marché du moment. Mobidys, de son côté, planche sur la conception de livres numériques destinés aux publics souffrant de troubles de l'apprentissage de la lecture (dyslexie, notamment). Les deux start-up bénéficient de conseils pendant six mois et de l'expertise de l'incubateur.

 

Au total, ce sont donc désormais seize entreprises qui sont hébergées. Rappelons que l'incubateur fonctionne en liaison avec la douzaine d'écoles nantaises, et collabore avec l'autre incubateur nantais, celui de Centrale-Audencia-Ensa. La structure va en outre prendre une nouvelle dimension avec la fusion prochaine de l'école avec Télécom Bretagne.

 

Autre initiative visant à soutenir la création d'entreprise : l'Ecole des Mines de Nantes est partenaire, via son fonds de dotation, du "Prix coup de pouce", organisé par la Fondation Le Roch-Les Mousquetaires. Il s'agit d'un concours ouvert aux jeunes (moins de 35 ans) porteurs d'un projet de création d'entreprise innovante, ou qui souhaitent accélérer le développement de leur start-up. La compétition est ouverte aux membres de l'initiative "Odyssée", qui réunit une quinzaine d'institutions nantaises. La clôture des candidatures est intervenue fin septembre. Le Prix a été remis le 3 novembre : les lauréats se partageront une dotation de 20.000 euros.

 

En savoir plus sur l’incubateur

Télécharger la Plaquette Incubateur Mines Nantes

Création site internet : Agence web Images Créations