Dossier

Léonard de Vinci, précurseur du biomimétisme

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Dès la Renaissance, Léonard de Vinci a cherché des solutions techniques en observant les êtres vivants. À la Cité des Sciences et de l’Industrie, une exposition associe ses travaux et les réalisations les plus récentes en biorobotique, notamment celles de l’École des Mines de Nantes.

Encore une exposition sur Léonard de Vinci, le grand génie de la Renaissance ? Pas tout à fait. Du 23 octobre au 18 août 2013, la Cité des Sciences et de l’Industrie de la Villette, un lieu Universcience,  met l’accent sur la méthode particulière du célèbre inventeur à travers six thèmes (Transformer le mouvement, Préparer la guerre, S’inspirer du vivant, Imaginer le vol, Amélioration la fabrication, Unifier le savoir). « Pour le grand public, Léonard de Vinci reste le prototype de l’inventeur, explique Éric Lapie, commissaire de cette exposition. Nous avons voulu faire découvrir au public sa méthode très originale même si elle était très ancrée dans son époque. »

En homme de la Renaissance, Léonard de Vinci touche en effet à de nombreux domaines comme l’ingénierie, l’anatomie, la physique, le dessin ou la peinture. Il pratique donc une interdisciplinarité qui est devenue exceptionnelle puisque chaque science a aujourd’hui un pré carré bien défini. À ce côté touche-à-tout, Léonard de Vinci ajoute son goût de l’observation du vivant. « Il est allé très loin dans cette démarche, comme le démontrent ses études sur les machines volantes, rappelle Éric Lapie. À l’époque, cette préoccupation sur le vol était peu répandue. Lui a étudié l’anatomie et le fonctionnement des oiseaux, mais aussi le milieu dans lequel ils évoluaient, pour imaginer ses machines. Il peut être considéré comme le précurseur des technologies actuelles du biomimétisme, que nous appelons la “bio-inspiration”. »

UN « GISEMENT D'AVANTAGES CONCURRENTIELS »

Pour illustrer la modernité de la démarche de Léonard de Vinci, la Cité des Sciences souhaitait présenter des réalisations scientifiques contemporaines à côté des travaux du génie de la Renaissance. C’est donc tout naturellement que Maud Livrozet, muséologue, à la direction des expositions de la Cité des Sciences et de l’Industrie, s’est tournée vers l’École des Mines de Nantes qui, on s’en souvient, avait accueilli du 6 au 8 avril 2011 un workshop international consacré aux robots bio-inspirés. Elle rencontre donc l’équipe chargée du projet RAAMO (Robot Anguille Autonome en Milieu Opaque), notamment Alexis Girin. Très vite, il apparaît que ces travaux cadrent parfaitement avec les objectifs de l’exposition. « Le projet RAAMO couvre les deux domaines les plus importants que nous voulons illustrer, explique-t-elle. Il montre d’un côté les capacités de la robotique, en particulier dans le mouvement et l’autonomie, et de l’autre celles des capteurs qui s’inspirent des sens pour, par exemple, assurer des déplacements ou détecter des molécules. »

L’espace dédié au thème « S’inspirer du vivant » présentera donc trois des fameuses vertèbres articulées de RAAMO ainsi que le module électro-sensible du projet européen qui lui est lié, ANGELS (ANGuilliform robot with ELectric Sense) que coordonne l’IRCCyN (Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes) sous la houlette de Frédéric Boyer.

Voir le film de l'exposition

En quelque sorte héritier de Léonard de Vinci, ce laboratoire dans lequel s’implique fortement l’École des Mines de Nantes explore un secteur d’avenir, assure Éric Lapie : « La bio-inspiration est un véritable gisement d’avantages concurrentiels sur les technologies établies. Il va générer des innovations plus légères et plus économes qui concilieront les contraintes économiques et environnementales. »

. Pour en apprendre davantage sur la genèse du « robot anguille », se reporter aux numéros 74 et 88 de Talents des Mines.*
. A lire aussi le numéro de septembre-octobre du journal du CNRS : La nature pour modèle http://www2.cnrs.fr/journal/4789.htm

. Pour en savoir plus sur le colloque, consultez le dossier de presse:http://www.mines-nantes.fr/index.php/fr/Media/Elements-COM/Communique-de-Presse/DOSSIER-DE-PRESSE-workshop

 

Création site internet : Agence web Images Créations