Regard

Environnement et énergie - Des métiers en pleine évolution

Partager sur Facebook Partager sur Twitter Partager par mail
Par Laurence Le Coq, Enseignant-chercheur et Directrice du Département Systèmes Energétique et Environnement de l’Ecole des Mines de Nantes.

Les enjeux énergétiques et environnementaux n'ont jamais été autant liés. Les secteurs d’activité liés aux domaines énergie et environnement concernent les éco-industries  (professions vertes : assainissement et traitement / valorisation des déchets, traitement des pollutions, production et distribution d’énergie et d’eaux) ; mais également d’autres secteurs industriels fortement contributeurs d’émissions polluantes ou consommateurs d’énergie (professions verdissantes : bâtiment, transports, évolution des réglementations…) ; ainsi que les activités de services et conseils en lien avec l’énergie et l’environnement.

Ce domaine attire un nombre grandissant d’étudiants dans les filières de formation, de niveau ingénieur ou master, du fait de la diversité des métiers et de la croissance de l’emploi sur les dix dernières années.

D’après le référentiel des métiers cadres de l’environnement (APEC, 2012), concernant le secteur des éco-industries, « les demandes des entreprises concernent surtout la prévention des pollutions, des nuisances et des risques. Les secteurs les plus importants en nombre d’emplois sont en effet ceux des déchets-récupération (33% des emplois en environnementaux en 2008), des eaux usées (23%) et des énergies renouvelables (12%) ».

LES SECTEURS D'ACTIVITES EN MOUVEMENT

Par ailleurs, selon le rapport du MEEDDM (MEEDDM/CGDD, Filières industrielles stratégiques de l’économie verte, mars 2010), les secteurs d’activités liés à l’environnement sont en pleine mutation. En effet, suite aux engagements du Grenelle de l’environnement en 2007, « la politique économique de la France a connu une rupture importante; d’une contrainte perçue comme pesant sur l’économie, la protection de l’environnement est devenue une opportunité d’investissement génératrice de croissance et d’empois. Au plan mondial, la crise économique et financière a servi de révélateur général et des plans de relance en 2008 ont concernés en particulier les filières suivantes » :

- les filières permettant la réduction des émissions atmosphériques et notamment des GES (gaz à effet de serre) dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, via l’optimisation  énergétique des procédés de production et de traitement des effluents et via le développement des sources d’énergie à faible empreinte carbone (énergies décarbonnées et valorisation énergétique des déchets),

- les filières qui permettent de réduire la consommation de ressources naturelles et la production de déchets, notamment à travers le recyclage des déchets, ou leur valorisation matière ou énergie, ou encore le retraitement de l’eau.

LA FORMATION EN REPONSE AUX EVOLUTIONS SECTORIELLES

L’ensemble de ces mutations se traduit progressivement vers une offre d’emploi en évolution, perceptible dans le choix des parcours et les diplômes obtenus par les élèves ingénieurs l’Ecole des Mines de Nantes.  Il peut être mentionné les points remarquables suivants :

- Les installations industrielles dont les process sont à optimiser vis-à-vis de leurs émissions polluantes, de la génération des résidus et de la consommation d’énergie, constituent une source d’emploi conséquente.

- La problématique de la ressource en eau reste d’actualité et les besoins des éco-industries toujours présents. Cependant les sujets s’orientent vers une meilleure gestion des ressources en eau, une optimisation de la distribution et de l’utilisation de l’eau, une optimisation énergétique de la filière eau, l’empreinte eau est une thématique émergente.

- La gestion des déchets, leur valorisation, l’optimisation des filières de collecte et de recyclage sont des domaines d’activités prépondérantes et en croissance. Des outils de logistique, d’aide à la décision, d’incitation financière sont en plein développement dans ce secteur.

- Les diagnostics environnementaux des sites et sols pollués ainsi que les techniques de réhabilitation sont en plein essor en raison du besoin de la gestion du territoire et de la rationalisation des étalements urbains.

- Les énergies renouvelables dont le potentiel en France et dans le monde est très important représentent un secteur en forte croissance.

- Les installations de production et de distribution d’énergie voient leurs métiers évoluer afin de prendre en compte les « contraintes et marchés » (quota de CO2, prix de l’électricité, TGAP, acceptabilité sociale, mix énergétique et smart grids …).

- Enfin, la conception et la réhabilitation de nos habitats et la rationalisation des territoires pour une meilleure gestion des besoins en eau et en énergie sont des nouveaux métiers.

C’est en réponse aux demandes de ces secteurs d’activités en pleine évolution que les programmes de formation ingénieurs et master de l’Ecole des Mines de Nantes (options GE, GSE et master PM3E) se sont positionnés. Ces formations préparent les étudiants à répondre aux problématiques et enjeux environnementaux spécifiques de nos sociétés, et permettent notamment d’acquérir des compétences scientifiques et techniques et en gestion de projets, en contexte national comme international.

Création site internet : Agence web Images Créations